Hôtel Restaurant des Doctrinaires n°1 :Hôtel Restaurant des Doctrinaires.Hôtel Restaurant des DoctrinairesHôtel Restaurant des Doctrinaires.
***
Hôtel ***
Restaurant
des
 
DOCTRINAIRES
Tarifs
Visitez l'Hôtel Restaurant en photos
Prenez connaissance des activités proposées
Histoire de l'Hôtel Restaurant
Plan d'accès à l'Hôtel Restaurant des Doctrinaires
Contactez-nous !
 
Mr Jusdado vous accueille
 
Logis de France

BEAUCAIRE
Porte de la Camargue

 
 

LE COLLEGE DES DOCTRINAIRES

Dans un conseil municipal tenu le 2 août 1620, les consuls et les habitants de Beaucaire, persuadés qu'il était de leur avantage d'avoir dans leur ville un collège, ou la jeunesse put apprendre le latin et s'instruire de sa religion, résolurent d'en fonder un au plus tôt.

Ils décidèrent d'en confier le gouvernement aux Révérants Pères de la Doctrine Chrétienne qui reconnaissaient pour leur instituteur le Vénérable César de Buis.

A la suite de cette délibération, dès le 5 du même mois, les consuls et un Doctrinaire député par la maison d'Avignon transigèrent, et il fut convenu entre eux que le Collège serait composé d'un supérieur, de quatre régent et de deux frères coadjuteurs auxquels la communauté s'obligea de donner annuellement la somme de 700 livres pour leur entretien. Cette transaction fut approuvée et confirmée quelques jours après par les Doctrinaires d'Avignon, on ne se pressa pas d'en effectuer le contenu.

Barthélémy Escudier, curé de Beaucaire, voyant tout le fruit que ses paroissiens pourraient retirer de cet établissement projeté, pour en accélérer l'exécution légua par testament du 24 décembre 1621, une vigne au nouveau collège. Les choses en restèrent là jusqu'au 4 août de l'an 1623 ou il fut convenu que la ville ferait batir dans l'espace de trois ans et à ses frais, le collège, les classes duement meublées et l'église. Néanmoins ce fut en 1635 seulement et non par la ville mais par les Doctrinaires que le collège fût bati dans la gache de l'hôpital. Ils y firent venir des sujets de mérite dont le célèbre Fléchier et le Révérent Père de Rois de Saint Michel.

En 1640, la ville affligée par la peste, le Père Ambroise Bourgade profeseur de rhétorique, finit glorieusement sa carrière de même que le Père Sifre, régent de troisième, en secourant les malades.

Enfin le 17 juin 1663, la ville céda aux Doctrinaires qui étaient hors d'état d'achever l'église, divers sommes. Le 30 du mois de mai 1744, le Roi instruit que c'était le temps de tenir le Chapitre Général de la Congrégation, défendit de le tenir à Paris et ordonna de le tenir dans le collège de Beaucaire, il voulut que Monseigneur Jacques de Bellefont, alors archevêque d'Arles y présidat en son nom.

L'instruction dans ce collège était gratuite. Les bâtiments construits par les Doctrinaires en 1677 grâce à un secours de 6000 livres accordé par la ville, pouvaient contenir 150 élèves dont 60 pensionnaires.

Les revenus de l'établissement comprenaient 2340 livres payées pour la gratuité par la commune.

Pour la fête de Sainte Catherine la communauté offrait un mouton aux étudiants en classe de philosophie pour banqueter.


(Archives de Beaucaire).

 

 
 

 

[ Tarifs ] [ Visite ] [ Histoire ] [ Activités ] [ Plan ] [ Contact ]